En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies assurant le bon fonctionnement de nos services, susceptibles de vous proposer des offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies assurant le bon fonctionnement de nos services, susceptibles de vous proposer des offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

INTIMACY

Paroles d’hommes

Quelle est leur définition de la femme sensuelle ? Est-elle un fantasme ou l’ont-ils rencontrée ? Voici leurs confidences.

Adam, 37 ans

« C’était une amie de longue date. Pour moi, elle incarnait la femme, la vraie. Belle sans être parfaite, gracieuse dans ses gestes, discrète mais pas effacée et avec qui j’aimais parler des heures. Après une fête chez moi, nous nous sommes retrouvés seuls. Sur le canapé, elle a croisé ses jambes et j’ai découvert qu’elle portait des bas. Ce détail est pour moi d’une sensualité folle car il ne se dévoile que par hasard ou par la seule volonté de la femme. Et c’est cela, pour moi, une femme sensuelle : celle qui guide sans rien dire, en glissant seulement ce genre d’indices. Je l’ai suivie sur ce chemin, me suis laissé troubler par des dessous qu’elle a peu à peu révélés. Cet éloge de la lenteur dicté en douceur par une main sûre d’elle, voilà ma définition de la femme sensuelle. »

Léo, 26 ans

« Une femme sensuelle ? Pour moi, tout part d’une démarche, de dos, d’un déhanché, d’un regard explicite. Après l’allure, j’imagine des dessous, une guêpière par exemple qui mettrait en valeur une cambrure. Enfin, celle qui la porterait me guiderait sur le chemin de son plaisir. Je ne parle pas de domination mais d’être celle qui donne le rythme et les règles du jeu. Je n’ai jamais rencontré cette femme, mais c’est comme cela qui je l’imagine, ma femme sensuelle… »